LES FORUMS D'ORBALIA

Forums de l'association Orbalia
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Débriefing de l'épilogue "role-play" en ligne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PKU
Révélation
Révélation
avatar

Nombre de messages : 5532
Age : 46
Localisation : Abbaye de Saint Piry
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Débriefing de l'épilogue "role-play" en ligne   Mer 10 Oct - 0:08

Epilogue de la soirée GN « Sacrilèges&Sacrements »

Du 17 juin au 2 juillet 2007, nous avons tenté pour la première fois l’expérience d’un role-play en ligne. Epilogue de la soirée GN du 2 juin 2007, l’histoire prenait place à Datis, capitale du comté de Boralis. L’objectif était d’exploiter les conséquences des nombreux événements qui s’étaient déroulés au sein des ruines de l’abbaye de St Macilius et de faire aboutir des intrigues (et initiatives de joueurs) qui, faute de temps, n’avaient pu être jouées (ou conclues) en « live ».

L’autre idée était de faire réagir le « peuple ». Grand oublié de la plupart des GNs où les personnages joueurs incarnent généralement d’éminentes personnalités, les annonces et décisions allaient donc être commentées par les hommes et femmes de la rue. PNJs de ce role-play en ligne, ces personnages n’avaient aucune possibilité décisionnelle. Ils étaient là pour réagir face à des événements qui les dépassent totalement. Pour rappel, il faut savoir que la cité de Datis, comme la majorité des grandes villes orbaliennes, n’a pas connu de troubles majeurs depuis fort longtemps. La dernière guerre remonte à 350 hëptanys et depuis, rares sont les témoignages de créatures non humaines aperçues dans les environs. A ce titre, les événements qui se sont déroulés à l’occasion du pèlerinage de sainte Jorany sont à considérer comme tout à fait exceptionnels et il était important d’en souligner l’impact sur la population locale.

Voici, ci-dessous résumés, les grands points à retenir de cet épilogue en ligne :


Prise de fonction du régent de Boralis

Comme il en a été décidé par le conseil des Rushs, Mylgard Män Harrys a pris ses fonctions en qualité de régent de Boralis dès son retour des ruines de l’abbaye de St Macilius. Ne prenant même pas le temps du repos, il a aussitôt publié une série de quatre décrets :

Le premier d’entre eux, hautement symbolique, concerne l’amnistie accordée à Arystoxène de Tarente, ex-capitaine de l’armée impériale devenu paladin prêcheur de l’abbaye de Mildar. Condamné par le tribunal populaire à rendre son arme et à servir au sein d’un orphelinat, son amnistie a suscité autant de réactions que sa condamnation. A l’instar de la division qui règne entre l’Eglise d’Ayëlle et le pouvoir impérial, le peuple de Boralis est très partagé au sujet de ce premier décret publié par Mylgard Män Harrys. Ses détracteurs pointent notamment le fait que ce dernier et Arystoxène de Tarente ont servi ensemble au sein des paladins prêcheurs de l’abbaye de Mildar. Sous le règne de la défunte Fygürne Män Harrys, ils se sont fait connaître pour leur traque infatigable du félon.... ou pour leurs nombreuses exactions parmi les populations des terres blanches... Tout dépend de quel côté de la barrière, on se trouve...

Dans la foulée de ce premier décret, Mylgard Män Harrys a également ordonné l’état d’urgence et la mobilisation générale sur l’ensemble du comté de Boralis. Cette décision est une réaction directe à la menace que représente les insurgés qui tiennent la cité de Kester et qui retiennent toujours prisonnier Myevus Män Harrys, comte de Boralis (est-il d’ailleurs toujours en vie ?). Dans ce décret tous les Rushs de clan sont également invités à se joindre à la résistance et à veiller à la protection de leur population respective.

Le troisième décret concerne la révocation de Léandre de Péry, chambellan de la comtesse Danalya, qui a pris la fuite avec cette dernière à l’issue des événements qui se sont déroulés sur les ruines de l’abbaye de St Macilius. Le poste de chambellan étant désormais vacant, un appel à candidature a été ordonné.

Le dernier décret concerne l’acceptation de la démission pour départ en retraite de Darys Män Harrys, bailli du comté de Boralis et son remplacement à ce poste. Là encore, un appel à candidature a été lancé.

Premières décisions du nouveau régent

Après un bref repos, Mylgard Män Harrys a connu deux journées très chargées où il a enchaîné les rencontres et pris plusieurs décisions :

Nomination d’un nouveau chambellan : Seul candidat déclaré à ce poste, Vassyr Män Kuränn a été nommé en qualité de nouveau chambellan du comté de Boralis. Mission lui a été confiée de rétablir au plus vite la situation économique. En premier lieu, il s’est engagé à trouver une solution face à la famine qui menace. Les récoltes ont été catastrophiques et les réserves de grains sont épuisées. A l’approche de l’hiver, Vassyr Män Kuränn a promis d’agir vite et de mettre sa fortune personnelle à contribution. Ainsi, le lendemain même de sa nomination, il a financé une grande soupe populaire dans les rues de Datis, la capitale du comté. Cette initiative a été très bien accueillie par une population inquiète dont les couches les plus pauvres ont désormais le ventre creux.

Nomination d’un nouveau bailli : Après plus de vingt hëptanys passés à servir le comté de Boralis, Darys Män Harrys a enfin pu accéder à une retraite bien méritée. A ce poste clef, Mylgard Män Harrys a nommé Jorany Män Köryk. Procureur du tribunal de Datis, sa confirmation dans ses nouvelles fonctions est particulièrement étonnante lorsqu’on sait que cette brillante juriste fut l’une des premières à dénoncer publiquement la décision d’amnistie d’Arystoxène de Tarente.

Reprise en main des forces armées : Tout en déclarant l’état d’urgence, le nouveau régent a également maintenu Jiez de Tarnä, capitaine de la garde du comté, dans ses fonctions. Il a notamment pris connaissance des forces armées disponibles et s’est inquiété de la réponse à apporter face à la menace que représente la cité insurgée de Kester. Après discussions avec Jiez de Tarnä, il s’est également déclaré ouvert à la possible reconnaissance des « épées-flammes » sur les terres du comté. Dévoué à Bazir, cet ordre ancien doit préalablement obtenir l’aval des autorités religieuses de l’Eglise d’Ayëlle. Une requête a été faite en ce sens auprès du Légat.

Retour à l’ordre : Dès les premiers heures de sa régence, Mylgard Män Harrys a donné carte blanche à sa garde afin de démanteler des ramifications hyëdirienne au cœur même de Datis. Le sergent Ursus Wilden a procédé à l’arrestation d’un petit groupe de voleurs oeuvrant au service d’une guilde plus puissante. Officiellement éradiquée depuis plusieurs hëptanys, nombreux sont ceux qui pensent que la guilde du serpent blanc a fait sa réapparition. D’après les informations obtenues par le fougueux sergent, un dénommé Baïkan en serait le nouveau maître. La tâche s’avère complexe et les investigations ne font que commencer...

Après avoir entendu le témoignage de Dame Emelyane, gouvernante du palais, au sujet de la fuite de la comtesse Danalya, le régent a décidé de la maintenir dans ses fonctions.


Eglise d’Ayëlle


A la première messe du matin, célébrée quelques heures après son retour des ruines de l’abbaye de St Macilius, la Légius Mélyanne de Kërn a provoqué l’effroi de l’assistance en faisant état d’une partie des faits qui s’y sont déroulés. L’annonce de l’apparition de Cyria entourée d’une horde de créatures maléfiques a jeté l’effroi sur une population qui n’a jamais été confrontée à de tels événements. La disparition de la comtesse a d’autant accru ce climat d’extrême tension qui s’est aussitôt emparé des rues de Datis.

Suite à ces annonces, un sentiment de flottement était perceptible parmi les fidèles du grand temps d’Ayëlle. La Légius et ses coreligionnaires ont bien tenté d’apaiser les esprits mais l’inquiétude était désormais perceptible dans toutes les conversations. C'est dans ces circonstances difficiles qu'ont eu lieu les rapatriements des corps des défuntes victimes qui ont payé de leur vie les événements qui se sont produits à l'issue du pèlerinage de Ste Jorany.

A cela, se sont rajoutées les critiques à l’égard des conditions de vie privilégiées des religieux de l’Eglise alors que la famine menace le comté. Afin de faire taire ces paroles assassines à l’égard de l’Eglise, Edaära Män Harrys, dame-abbesse de l’abbaye de Mildar s’est engagée à reverser le trésor de l’abbaye de Mildar au profit du peuple de Boralis et tout particulièrement à destination des plus pauvres. Cet engagement, pris devant une partie de la foule en colère de Datis, a permis d’apaiser les esprits. Le peuple attend désormais l’application concrète de cette promesse.

Pour autant, une sensation de malaise a continué de régner au sein du grand temple. Le point d’orgue en a été le départ précipité de la Légius Mélyanne de Kërn, rappelée en théocratie de Sanamir pour consultation. Dans le même temps, son frère Tyrën de Kërn a été nommé Légat par le Rex Légius Solän IV. En l’absence de la Légius, c’est désormais lui qui fait autorité au nom de l’Eglise d’Ayëlle sur le comté de Boralis. Pour l’heure, nul ne sait comment interpréter ces derniers événements qui pour certains mettent en évidence des tiraillements au cœur même de l’Eglise. Lors de sa première messe, Tyrën de Kërn a aussitôt fait part de son souhait de faire reconnaître le vaillant sacrifice du paladin Fëryk de Verbi lors du combat contre les forces de Hyëdir. Après requête auprès du Rex Légius, il a ainsi annoncé la venue d’une délégation spéciale chargée d’enquêter sur l’éventuelle sainteté de l’homme qui a donné sa vie afin de repousser Cyria. La Légat a également annoncé que cette délégation serait accompagnée de membres de la sainte inquisition...


Les guildes

La guilde des bâtisseurs : Après avoir fait parler beaucoup d’elle, les représentants de cette guilde ne sont pas exprimés durant les deux jours qui ont suivi l’assassinat de Carmina Dön Piétro, leur représentante locale.

La guilde des marchands : Avertis de la mort d’Ymuänne de Rochebourg, sa première meunière au sein du comté de Boralis, l’un de ses subordonnées à demander des explications officielles au nouveau régent. Sans avoir pu obtenir d’informations précises sur les circonstances du décès, la guilde a fait part de son vif mécontentement quant au désintérêt que le régent semble porter à cette affaire.



Le peuple de Datis

Après le choc consécutifs à l’annonce des événements et suite aux nombreuses annonces qui ont été faite, le peuple de Datis a globalement bien accueilli la nomination de Mylgard Män Harrys au poste de régent. En proie à de nombreuses incertitudes et à une pénurie alimentaire sans précédent depuis la création du comté, la population attend beaucoup de celui qui est désormais à sa tête.

Deux jours après les événements qui se sont déroulés à l’abbaye de St Macilius, voici les grandes questions que se pose le peuple de Datis et par extension, celui de Boralis :

· Où est passé la comtesse Danalya Män Harrys ? Malgré son inexpérience avouée de la politique, elle avait su gagner à sa cause une grande partie du peuple. Nombreuses sont les rumeurs de complot qui circulent au sujet de sa mystérieuse disparition (enlèvement, fuite et même assassinat...).
· L’enfant qu’elle a mis au monde au sein des ruines de l’abbaye est-il toujours l’héritier du trône ?
· Le comte Myevus est-il encore vivant ? En l’absence de réponse, doit-il être destitué ?
· Actuel régent, Mylgard Män Harrys pourrait-il dans ce cas devenir le nouveau comte après avoir autrefois abdiqué suite à la mort inexpliqué de son frère Balthërm ?
· Pourquoi les terres agricoles habituellement si fertiles de certains territoires du comté ont-elles brusquement vu leurs récoltes dépérirent ?
· Comment la famine pourra-t-elle être évitée si les greniers sont vides ?
· Qu’elle est la nature des créatures qui sont apparues au sein des ruines de l’abbaye de St Macilius ? Doit-on redouter le retour de la perfide Cyria ?
· Quelle position va adopter le nouveau régent dans la crise qui oppose l’Empereur au Rex Légius ? La passe de Bora va-t-elle être réintégrée au comté de Boralis ?
· Avant de quitter la capitale boralienne pour Oréos, le questeur impérial Tamyr de Kord a fait savoir qu’il allait à écrire un rapport accablant à l’empereur de la fédération impériale, au sujet des événements dont il a été témoin à l’issue du pèlerinage de Ste Jorany. Suite au changement de pouvoir à la tête du comté, nombreux qui craignent que Datis IV décide de prendre des décisions de représailles dont pourrait encore un peu plus pâtir le peuple de Boralis.
· Combien de temps les insurgés de la cité de Kester vont-ils encore défier la couronne de Boralis ?
· L’Eglise d’Ayëlle, qui parait divisée, est-elle capable de faire face aux disciples de Hyëdir qui ne cessent de gangrener la société et gagner du terrain ?

_________________
De l'âme des peuples, ils firent leur terrestre demeure et de la prière ce dernier lien les unissant aux mortels. Ainsi commença le règne des sept Panthéons, le temps des dieux d'Orbalia (Iclade 13.3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.orbalia.com
 
Débriefing de l'épilogue "role-play" en ligne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aliments spéciaux "vieux cheval"
» Sylvie Joly - "Le Cantal"
» Cataracte "sénile"???
» Crevette Caridina cf. cantonensis "Crystal red" / Caridine crystal red
» HYERES LES PALMIERS "jardins secs"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES FORUMS D'ORBALIA :: Orbalia :: Le monde d'Orbalia-
Sauter vers: