LES FORUMS D'ORBALIA

Forums de l'association Orbalia
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le retour des brèves qui tuent...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
AuteurMessage
BlackKinou
Haute prêtrise
Haute prêtrise
avatar

Nombre de messages : 2642
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 14 Nov - 11:29

En théorie, pas forcément...

Après, dans la pratique, faut voir...

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PKU
Révélation
Révélation
avatar

Nombre de messages : 5571
Age : 47
Localisation : Abbaye de Saint Piry
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 14 Nov - 11:52

On peut supposer que pour avoir réussi à atteindre un degré de technologie très supérieur au nôtre, nos éventuels "visiteurs" ont réussi à passer le cap de leur propre autodestruction. Par conséquent, il se pourrait qu'ils soient plus "pacifique" et que leurs besoins viraux soient très différents des nôtres. On peut aussi supposer que leur degré de civilisation est telle qu'une rencontre avec notre civilisation serait pour nous un tel choc de cultures qu'ils ont pour le moment renoncé à établir le contact (cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Ummo)

M'enfin, ce ne sont bien entendu que de simples suppositions personnelles...

Après tout, ce sont peut-être tous des méchants prédator en puissance ! pale

_________________
De l'âme des peuples, ils firent leur terrestre demeure et de la prière ce dernier lien les unissant aux mortels. Ainsi commença le règne des sept Panthéons, le temps des dieux d'Orbalia (Iclade 13.3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.orbalia.com
Nat
Grande prêtrise
Grande prêtrise
avatar

Nombre de messages : 1589
Age : 46
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 14 Nov - 13:34

Oui mais justement, tu traverses la (les) galaxies, tu tombes sur des "inférieurs"... Que faire d'eux ?
1- Tu colles un grand coup de pompe dedans, comme dans une fourmillière, histoire de voir comment ils réagissent
2- Tu les regardes vivre et les étudies. Depuis le temps, ils doivent bien rigoler
3- Tu les aides à évoluer car un jour, ils auront peut-être besoin de nous. C'est peut-être ce qu'il se passe en secret avec des accords gouvernementaux, militaires etc. Ce à quoi je répond que pour l'humain lambda, pour le moment, ils ne sont pas d'un grand secours.

Pour ceux qui croient aux ET, que dire des sois disantes expériences faites sur des humains ? (enlèvements etc). Franchement, je ne sais quoi penser mis à part le fait qu'il est probable que nous ne soyons pas les seuls dans l'univers. Mais de là à penser qu'ils sont déjà présents, parmi nous......... J'ai des doutes.

Pour des gens plus en avance technologiquement que nous, traverser l'univers à bords de vaisseaux en forme de "cigare" ou de "disque", ça ne fait pas très sérieux.

Deux fois dans ma vie, j'ai vu des trucs étranges. La première fois en Bretagne (avec Pierre). Un truc qui s'élevait tout droit et très très vite de l'horizon à la nuit tombée... On était petits et avec du recul, ça pouvait être un avion. Quoi que. Nous ne sommes pas les seuls à avoir vu ça ce jour là car dans la rue, des gens en parlaient également et ça les avait troublés. Je m'en souviens très bien. Le lendemain, dans les journaux, certains affirmaient avoir vu des "trucs étranges" dans le ciel en Bretagne justement. Coïncidence ???? Sur ce coup là, je resterais trèèèèèèès prudente.
La 2ème fois, c'était une nuit à Longjumeau (y'a une bonne dizaine d'années), près d'Orly (je précise car c'est important de situer ça près d'un aéroport). Je me promenais dans la rue avec ma mère. Je regardais les étoiles en marchant et en discutant, jusqu'à ce que je m'apperçoive qu'une partie "des étoiles" bougeaient simultanément, silencieusement et très trè vite. Un groupe de 6 ou 7 étoiles (points lumineux). En fait, ça ressemblait à ces avions espions (tout noirs avec une forme bizarre) avec leurs loupiottes sous les ailes. Faudrait que je vous fasse un dessin, mais sur forum, pas pratique. Tous les points formaient un M si vous voyez ce que je veux dire (vu d'en dessous quoi !). Alors, avion espion ou engin spatial ????????? Mystèèèèèèèèèèèèèèèère. J'ai prévenu ma mère direct, mais elle n'a rien vu. Car repérer des étoiles discrètes dans un ciel étoilé, c'est pas facile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlackKinou
Haute prêtrise
Haute prêtrise
avatar

Nombre de messages : 2642
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 14 Nov - 13:48

Sur les traces de Sasquatch

Stéphane Champagne La Presse

Il existe au Québec des témoignages de gens qui disent avoir observé un yéti ou découvert ce qui semble être les empreintes de ce géant poilu qui ferait plus de deux mètres.

Yvon Leclerc, qui habite la région de Trois-Rivières, peut être présenté comme l'un des rares spécialistes de Sasquatch dans la Belle Province. Il affirme avoir colligé une vingtaine de cas «crédibles» aux quatre coins de la province.
«Avec les descriptions que les gens m'ont données et les recoupements que je fais avec les autres témoignages existants, cela ne fait aucun doute qu'il s'agissait d'un Bigfoot», dit-il. Pourtant, personne ne dispose de preuves scientifiques prouvant l'existence d'un tel mammifère. Marie-Josée Limoges, chef des services vétérinaires au Zoo de Granby, ne croit aucunement à l'existence de la bête, mais laisse néanmoins planer un doute.
«On découvre encore de nouvelles espèces vivantes, mais ce sont surtout des amphibiens. Des scientifiques ont toutefois découvert récemment une grosse antilope dans une région éloignée du Vietnam.» Marco Festa-Bianchet, professeur d'écologie et spécialiste des mammifères vivants en milieux montagneux, est plus catégorique. «Les supposées traces découvertes ne peuvent être que des traces d'ours. On a longtemps cru qu'il n'y avait pas de couguars au Québec. Or, des systèmes avec du velcro ont permis de relever des poils qui ont prouvé le contraire. Dans le cas du Sasquatch, on ne possède aucune preuve; c'est pourquoi je dis que c'est une arnaque.»
Au Québec, peu de gens auraient vu la légendaire créature. Le mythe est plutôt entretenu par la découverte d'empreintes. En 2001, Yvon Leclerc est informé qu'un travailleur forestier vient de découvrir d'énormes traces de pas dans le massif montagneux des monts Valin, au nord de Chicoutimi. Il s'y rend illico et immortalise les empreintes en y coulant un moule de plâtre. Pour prouver qu'il ne s'agit pas d'un canular, il s'en remet à la technique du frottis, c'est-à-dire qu'il utilise un papier et un crayon de plomb pour décalquer les détails de l'empreinte.
M. Leclerc a d'ailleurs soumis les résultats du frottis à son frère, un orthopédiste. «C'est clair que ce sont les empreintes d'un être vivant dont les pieds mesurent 18 pouces et dont le poids atteint au moins 350 livres», explique cet autodidacte qui se définit comme un «scientifique sans diplôme».
Yvon Leclerc est retourné dans les monts Valin quatre années consécutives (jusqu'en 2005) pour y découvrir chaque fois de nouvelles empreintes dans le même secteur. Il refuse cependant de dévoiler l'endroit exact, de peur que des plaisantins s'y rendent.
M. Leclerc n'est pas qu'un simple amateur de cryptozoologie (l'étude des animaux inconnus de la science). Il a aussi participé à la rédaction du livre Meet the Sasquatch, actuellement LA bible sur l'étude du Bigfoot. Ce livre n'est disponible qu'en version anglaise. Des scientifiques américains, russes et canadiens ont collaboré à cet ouvrage.
Denis Boucher, résidant de Laval, n'est pas un spécialiste du Bigfoot. Son dada, ce sont plutôt les ovnis et les fantômes. Ce qui ne l'a pas empêché, il y a quelques années, de découvrir d'énormes traces près d'une mine de quartz abandonnée à Kilmar, dans les Basses-Laurentides.
«On s'est rendus sur place, ma conjointe et moi avec un couple d'amis. Il paraît que des choses étranges y avaient été observées. Comme on ne voyait rien, on s'apprêtait à partir quand, tout à coup, ma conjointe nous a dit: "Venez voir ça." Je ne te mens pas, il y avait dans le sol des traces qui de 18 pouces de long sur huit de large. Ça avait la forme d'un pied humain», raconte Denis Boucher, encore étonné.

Historiquement, et selon la panoplie d'ouvrages et de sites consultés dans l'internet, il existe plusieurs hypothèses quant à l'origine de la créature. Le yéti serait originaire du Tibet ou de l'Himalaya, la plus haute chaîne de montagnes au monde. Les plus anciens témoignages sur le yéti dateraient du XIIIe siècle.
Quant au Bigfoot (forcément un cousin du yéti), son existence sur le continent américain remonterait à 10 000 ans, lors de la dernière période de glaciation.
Le Bigfoot serait un survivant d'une espèce appelée «gigantopithèque» ou homme-singe. Le gigantopithèque est une créature préhistorique qui a disparu il y a plusieurs centaines de milliers d'années.
Un peu comme les monstres marins, le Bigfoot serait donc un survivant d'une époque très éloignée. À ce jour, le cas d'observation le plus célèbre demeure celui de Buff Creek, en Californie. Roger Patterson, accompagné d'un copain, a réussi à filmer ce qui serait un Sasquatch. C'est d'ailleurs en Californie qu'on a découvert, depuis 1958, le plus grand nombre de traces du légendaire animal.
Pas étonnant que cet État américain ait vu naître une flopée d'organismes et de groupes d'études qui s'intéressent au Bigfoot. Parmi eux, le BFRO, le Bigfoot Research Organization. Celui-ci organise ponctuellement des sorties en montagne (une trentaine à ce jour), où promet-on, les participants ont de fortes chances d'observer la bête, sinon d'entendre son cri, la nuit venue.
C'est sans grande surprise que Les Sceptiques du Québec nous ont fait part de leur scepticisme quant à l'existence même du Bigfoot. «Peu importe le phénomène, c'est toujours la même chose: on demande des preuves, mais il n'y en a jamais. Une allégation extraordinaire réclame des preuves extraordinaires», explique Pierre Cloutier, porte-parole de l'organisme.
M. Cloutier ajoute que des cas d'observation du géant poilu ont été recensés dans la réserve faunique des Laurentides entre Québec et Saguenay. «Il y a même du monde qui disent avoir aperçu un auto-stoppeur fantôme. Peut-être que le Bigfoot et lui se connaissent», s'amuse le porte-parole.

Inspirés par le Bigfoot

Il n'existe aucune preuve de l'existence de l'abominable homme des neiges. Mais sa légende en a inspiré plus d'un. À commencer par Hergé qui en a fait un de ses personnages dans Tintin au Tibet. C'est le yéti qui sauve Tchang (le meilleur ami de Tintin) d'une mort certaine après l'écrasement de son avion en plein tempête dans l'Himalaya. Si Tchang se montre plutôt reconnaissant à l'endroit du géant, le capitaine Haddock ne le porte pas dans son coeur...
La grosse bête poilue a aussi connu la gloire à Hollywood dans Harry and the Henderson (1987). Dans la comédie de William Dear, John Lithgow incarne un père de famille (la famille Henderson) qui a frappé avec sa voiture une mystérieuse créature au retour d'un voyage de camping. Le Bigfoot trouve refuge dans cette famille de Seattle, non sans causer quelques tracas.
Mais notre préférence va à L'homme de six millions de dollars. L'homme bionique affronte le Bigfoot. Steve Austin aura besoin de tous ses membres artificiels pour combattre la bête incarnée par nul autre que André The Giant, notre Jean Ferré national. Dans deux épisodes de La femme bionique, Jamie Sommers doit aussi affronter la bête. On apprend finalement que le Bigfoot est en réalité un robot créé par des extraterrestres. On n'y avait pas pensé !

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlackKinou
Haute prêtrise
Haute prêtrise
avatar

Nombre de messages : 2642
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 14 Nov - 13:51

Au fait, concernant Ummo, Seb tu as oublié de préciser que c'était pour rire !

Quels grands comiques, ces gens d'Ummo, tout de même !! Mr.Red

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PKU
Révélation
Révélation
avatar

Nombre de messages : 5571
Age : 47
Localisation : Abbaye de Saint Piry
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 14 Nov - 16:27

Ah bon ? C'était pour rire ? Mince, je trouvais ça classe les e-mails intergalactiques dactylographiés... Laughing

_________________
De l'âme des peuples, ils firent leur terrestre demeure et de la prière ce dernier lien les unissant aux mortels. Ainsi commença le règne des sept Panthéons, le temps des dieux d'Orbalia (Iclade 13.3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.orbalia.com
BlackKinou
Haute prêtrise
Haute prêtrise
avatar

Nombre de messages : 2642
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 14 Nov - 17:21

Oui, ils ont été démasqué quand ils ont dit qu'ils utilisaient free. Tout le monde que free ne dessert pas la galaxie d'Andromède...

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nat
Grande prêtrise
Grande prêtrise
avatar

Nombre de messages : 1589
Age : 46
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 14 Nov - 18:37

Ah ouais parc'que Free ça dessert la terre ? Laughing En même temps, on rigole tellement sur le sujet que pour se montrer à nous aut' pauv'terriens, va falloir qu'ils sortent le vaisseau spatial du dimanche en frottant comme des malades pour faire briller les chromes de la navette ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlackKinou
Haute prêtrise
Haute prêtrise
avatar

Nombre de messages : 2642
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Jeu 15 Nov - 13:22

Un Indien se marie à une chienne pour chasser une malédiction


Un paysan indien a épousé une chienne dans l'espoir de chasser ce qu'il croit être une malédiction depuis qu'il a lapidé il y a quinze ans deux chiens, a rapporté la presse locale.

L'homme de 34 ans, identifié sous le nom de P. Selvakumar de l'Etat méridional du Tamil Nadu, est convaincu d'être poursuivi par le mauvais sort depuis qu'il a tué les deux canidés il y a 15 ans dans sa rizière et qu'il a accroché leurs cadavres à un arbre. A l'époque, quelques jours après son opération punitive, il éprouve des difficultés à parler, se retrouve malentendant et incapable de marcher. Les médecins n'y trouvent aucune explication scientifique, mais un astrologue assure au paysan que les esprits des chiens défunts sont revenus le hanter et lui ont jeté un sort. La malédiction ne prendra fin que si l'homme épouse une chienne, lui dit alors le diseur de bonne aventure.

Après avoir longtemps cherché "la mariée idéale", Selvakumar finit par jeter son dévolu sur une chienne bâtarde de quatre ans, Selvi, qui lui avait été présentée par un ami. Le mariage hindou a eu lieu dimanche dans un village du Tamil Nadu. Selvi était vêtue d'un sari et ornée de fleurs. Les femmes du village du district de Sivagangawas ont ensuite emmené la chienne au temple où un prêtre hindou a prononcé le mariage religieux. D'après la presse locale, Selvi a quand même tenté de s'échapper avant d'être rattrapée et ramenée dans les bras de son "mari".

"Le chien sert juste à éloigner la malédiction. Après cela, Selvakumar prévoit de se trouver une véritable épouse", a promis l'un de ses amis. (afp)

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PKU
Révélation
Révélation
avatar

Nombre de messages : 5571
Age : 47
Localisation : Abbaye de Saint Piry
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Des mini-robots prennent le pouvoir chez les cafards   Ven 16 Nov - 1:03

Soit une communauté de cafards américains (Periplaneta americana). Placez-la dans un environnement clos et circulaire, vivement éclairé et agrémenté de deux ombrelles rigoureusement identiques. Amour de l'obscurité et esprit grégaire obligent, les sympathiques dictyoptères finissent invariablement par se regrouper sous l'un des deux abris. Lequel ? Impossible à prévoir.

A chaque renouvellement de l'expérience, les insectes élisent aléatoirement l'un des deux refuges, comme à un jeu de pile ou face. Pour découvrir les ressorts secrets de l'organisation sociale de Periplaneta americana, des chercheurs belges, suisses et français ont recouru à des robots miniatures qui se sont fait accepter par les cafards comme leur pairs et ont réussi à influer sur leur comportement collectif. L'expérience, qui pourrait être le premier exemple de prise de contrôle d'une communauté d'êtres vivants par des machines, est publiée, vendredi 16 novembre, dans la revue Science.

"INSECTE PRÉ-SOCIAL"


"On aurait par exemple pu penser que le groupe dispose d'une sorte de leader qui décide, de manière aléatoire, vers quel abri il se dirige et qu'il est ensuite invariablement suivi par les autres, raconte José Halloy (Service d'écologie sociale de l'Université libre de Bruxelles), co-auteur de la publication. Ou, au contraire, comme c'était notre conviction, que les cafards cherchent uniquement un endroit ou le nombre de leurs congénères est maximal."

Auquel cas l'effet est le même : tous les insectes finissent ensemble, sous le même abri. Pour valider leur hypothèse, les scientifiques ont programmé des petits robots pour qu'ils se comportent précisément comme des cafards : en cherchant le nombre et l'ombre. Et, pour leurrer les insectes, ils ont paré leurs engins des phéromones caractéristiques de ces animaux, "nous les avons aspergés de parfum de cafard", résume M. Halloy.

Les chercheurs ont, ensuite, différencié les deux ombrelles de manière à ce que l'une soit légèrement plus opaque que l'autre. Lorsque les cafards sont entre eux, ce n'est alors plus un jeu de pile ou face qui décide du choix : dans 75 % des cas, les animaux se regroupent sous l'ombrelle opaque et dans 25 % des cas, finissent sous l'autre, même si elle laisse passer plus de lumière. Lorsque 12 cafards vivants sont mêlés à 4 cafards cybernétiques, les choses ne changent pas. Jusqu'à ce que le programme pilotant les petites machines soit modifié de manière à ce qu'elles préfèrent l'abri le plus perméable à la lumière et non l'autre.

Résultat : dans 60 % des cas, la communauté mixte se retrouve sous l'abri le moins opaque. La preuve est donc faite que le Periplaneta americana est un "insecte pré-social" relativement fruste mais aussi que quelques robots habilement grimés peuvent contraindre fortement le fonctionnement d'une communauté animale trois fois plus nombreuse.

Paru dans le monde.fr

_________________
De l'âme des peuples, ils firent leur terrestre demeure et de la prière ce dernier lien les unissant aux mortels. Ainsi commença le règne des sept Panthéons, le temps des dieux d'Orbalia (Iclade 13.3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.orbalia.com
pandemo
Consécration
Consécration
avatar

Nombre de messages : 3738
Age : 44
Localisation : Au fond à gauche du grand Cercle de Magie
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Une spéciale Loupi   Ven 16 Nov - 13:02

USA: un défenseur des oiseaux tue un chat, confusion chez les amis des bêtes
2007-11-15 16:13:15
CHICAGO (AFP)

© AFP

Un chat dans une boîte de quarantaine, le 2 mars 2006 en AllemagneLes défenseurs des animaux sont en pleine confusion au Texas (sud) après le meurtre d'un chat errant par un ornithologue qui affirme avoir voulu protéger des espèces menacées et est aujourd'hui accusé de cruauté envers les animaux.

D'un côte, les défenseurs des oiseaux affirment que Jim Stevenson a agi pour protéger des espèces en danger; de l'autre les protecteurs des félins l'accusent d'avoir assassiné un animal de compagnie bien-aimé.

M. Stevenson, fondateur de la Galveston Ornithological Society et propriétaire d'une chambre d'hôte dédiée à l'observation des oiseaux sur l'île de Galveston dans le Golfe du Mexique, affirme avoir agi pour la sauvegarde des volatiles qui nichent sur l'île.

"Ce qui me dérange vraiment, c'est que ce chat était là en train de tuer des espèces menacées et d'autres protégées par la loi", a-t-il ainsi déclaré au Houston Chronicle.

L'ornithologue a admis avoir tué le chat avec une carabine 22 long rifle en novembre 2006, et plusieurs autres qui erraient sur sa propriété. Mais il affirme qu'il ne l'aurait jamais fait s'il avait su que l'animal en question avait été apprivoisé par John Newland, employé sur un pont à péage.

Les avocats de M. Stevenson espèrent que cet argument sera suffisant pour le blanchir des accusations de cruauté envers les animaux, qui au moment de l'affaire interdisaient uniquement de tuer des chats étant "la propriété d'autrui".

La loi a depuis été modifiée en réponse à la colère provoquée par la mort du chat errant surnommé "Mama Cat" par l'employé du pont qui nourrissait l'animal et plusieurs de ses congénères. La législation protège désormais tous les chats.

Tandis que les ornithologues amateurs ont récolté des fonds pour aider M. Stevenson à payer ses frais d'avocat, les amoureux des félidés souhaitent le voir sévèrement puni.

Il risque jusqu'à deux ans de prison et 10.000 dollars d'amende

_________________
La Magie, ouais, j'connais !! Pas toi ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.orbalia.com
BlackKinou
Haute prêtrise
Haute prêtrise
avatar

Nombre de messages : 2642
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Lun 19 Nov - 14:09

Ha ha...

Un Anglais gagne le titre mondial du plus gros menteur

Agence France-Presse/ Londres

Un Anglais a gagné le titre mondial du plus gros menteur avec une histoire de poisson et de sous-marin allemand préparant l'invasion d'un village pour s'emparer de décodeurs.

John Graham, surnommé «Johnny le menteur» a gagné le concours annuel d'histoires mensongères, qui se tient dans une auberge de Santon Bridge, au coeur du Lake District, une région touristique du nord-ouest de l'Angleterre.

Le menteur de 69 ans a raconté être tombé en allant pêcher, sur un sous-marin allemand de la Seconde guerre mondiale qui préparait un raid pour s'emparer des décodeurs de télévision de Whitehaven, la première ville britannique à passer au tout-numérique.

John Graham a aussi affirmé avoir attrapé une morue de 2,7 mètres lors de cette expédition mémorable.

Interrogé sur la radio BBC vendredi, M. Graham, qui a déjà remporté le titre cinq fois, a maintenu qu'il avait raconté «une histoire vraie».

La compétition qui se tenait jeudi, et qui attire aujourd'hui touristes et candidats du monde entier, est un hommage à un tenancier de pub appelé Will Ritson célèbre pour les histoires abracadabrantes qu'il racontait à ses clients au 19ème siècle.

Il racontait notamment que les navets qui poussaient dans la région étaient si gros que les gens pouvaient habiter à l'intérieur.

Parmi les derniers gagnants du concours, un candidat a soutenu que le Lake District, une région montagneuse, n'avait pas été formé par les volcans et les glaciations mais par des taupes et des anguilles géantes. Un autre a dit avoir découvert l'existence d'élevages de sirènes.

Les candidats disposent de cinq minutes pour raconter le plus gros bobard sans recourir à des accessoires. Les politiciens et les avocats n'ont pas le droit de participer car ils sont considérés comme trop doués pour raconter des craques.

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlackKinou
Haute prêtrise
Haute prêtrise
avatar

Nombre de messages : 2642
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Lun 19 Nov - 14:14

Octogénaires faussaires condamnés après 17 ans de duperie d'experts

Un couple d'octogénaires et leur fils ont été condamnés par la justice britannique pour avoir fabriqué de fausses antiquités et oeuvres d'art qui ont dupé les plus grands experts pendant dix-sept ans.

George Greenhalgh, un ancien professeur de dessin industriel de 84 ans, et son épouse Olive, 83 ans, ont joué un rôle crucial dans la prolifique entreprise de faussaire de leur fils Shaun, 47 ans, dans leur logement social de Bolton près de Manchester (nord-ouest de l'Angleterre).

La petite maison sans prétention de trois chambres, et même l'abri de jardin, avait été transformée en atelier. La police a découvert des aquarelles dégringolant des armoires, de statues inachevées envahissant la cuisine et un fourneau pour fondre les métaux précieux trônant sur le réfrigérateur. Des matériaux et composants comme du verre romain et des pièces en argent remplissaient des placards entiers tandis que la bibliothèque regorgeait de livres allant de l'art égyptien aux aquarelles contemporaines.

Ils ont plaidé coupable vendredi. Shaun a été condamné à quatre ans et huit mois de prison, sa mère à un an avec sursis tandis que la condamnation du père, qui se déplace en fauteuil roulant, ne devrait être connue qu'après évaluation de son état de santé.

Selon la police, la famille aurait créé entre 1989 et mars 2006 plus de 120 pièces d'art évaluées à plus de 10 millions de livres (14 millions d'euros), mais elle n'en aurait tiré que 850.000 livres (1,2 million d'euros) déposées sur un compte bancaire. Shaun, créateur malheureux de l'art contemporain, n'était pas motivé par l'appât du gain mais par un désir de revanche envers un monde artistique qui n'a pas reconnu son talent, selon la police.

Dans l'entreprise familiale, le fils créait, à vive allure parfois, tandis que les parents, surtout le père, s'occupaient du côté commercial en proposant ces pièces notamment aux maisons d'enchères et aux musées, en les faisant passer pour des objets considérés comme égarés par le monde artistique.

Ainsi, les experts du British museum ont déclaré authentique une statue égyptienne datant de 1350 avant JC, qui a également été estimée à 500.000 livres par Christie's. Le conseil municipal de Bolton l'a acquise il y a quatre ans pour 400.000 livres. Parmi les autres réalisations du faussaire, une assiette en argent "d'époque romaine" a été exposée dans une vitrine du British museum, un pastel attribué à LS Lowry a été vendu 70.000 livres et une sculpture d'oie en argile signée Barbara Hepworth qui vaudrait 200.000 livres si elle était authentique. (belga)

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nat
Grande prêtrise
Grande prêtrise
avatar

Nombre de messages : 1589
Age : 46
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Jeu 29 Nov - 17:38

CARACAS (Reuters) - Le Venezuela va retarder ses pendules d'une demi-heure le 9 décembre pour se conformer à la décision du président Hugo Chavez d'offrir à la population - notamment aux écoliers qui se lèvent très tôt - trente minutes supplémentaires de lumière du jour.

Ce passage à un fuseau horaire propre au seul Venezuela (quatre heures et demie en avance sur l'heure GMT) a été annoncé puis annulé à plusieurs reprises ces dernières semaines alors que régnait la confusion sur la manière dont la mesure serait mise en place.

Ses opposants n'ont pas manqué de souligner qu'il s'agissait d'une nouvelle excentricité du président "bolivarien", qui a déjà modifié le nom officiel, le drapeau ainsi que les armoiries du pays. Chavez a défendu sa mesure en affirmant que les fuseaux horaires internationaux étaient imposés par les Etats-Unis.



What the fuck ?!? affraid drunken shakng2 cyclops alien scratch geek


J'vous jure qu'il y a des types qui ne doivent pas dormir de la nuit à penser à tout ce qu'ils pourraient changer dans leur pays ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nat
Grande prêtrise
Grande prêtrise
avatar

Nombre de messages : 1589
Age : 46
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Jeu 29 Nov - 17:43

Ca n'a rien d'insolite mais cela mérite d'être souligné :

NAIROBI (AFP) - Plus d'un milliard d'arbres ont été plantés dans le monde en 2007, dépassant les objectifs fixés par l'ONU pour la reforestation de la planète qui doit contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique, a annoncé mercredi le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE).

L'Ethiopie, avec 700 millions d'arbres plantés, et le Mexique (217 millions), arrivent largement en tête du classement des pays qui ont le plus contribué à l'opération, selon un communiqué du PNUE.

Les pays du Tiers-monde, premiers menacés des conséquences du réchauffement climatique dont ils sont les moins responsables, figurent en bonne position dans ce classement. La Turquie arrive en 3e position avec 150 millions d'arbres plantés, suivie du Kenya (100 millions), de Cuba (96,5 millions) et du Rwanda (50 millions).

La campagne "un milliard d'arbres pour la planète" a été lancée en novembre 2006, à l'initiative de la prix Nobel de la paix 2004, la militante kényane de protection de l'Environnement, Wangari Maathai.




C'est quand même incroyable que ce soient des types qui n'aient pas de pognon et qui arrivent à peine à survivre (et surtout dont le taux de pollution est dérisoire par rapport à nous), qui prennent la peine de planter des arbres ! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
littlevoice
Humain
Humain
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 37
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Ven 30 Nov - 12:35

Non c'est normal, ils ont rien d'autre à faire ces fainéants!
pff, je te mettrais tout ça au goulag, et les arbres aussi, zavaient qu'à pas faire les malins, à se reproduire comme ça où on va???
Les terrains de golf ça se fait pas en forêt, les safaris non plus que je sache?
Moi, je vous le dis c'est toujours nous qui trinquons, c'est scandaleux! Mr. Green

Aller, un petit cheers pour les arbres, moi j'ai une plante dans mon bureau maintenant, ça compte? Elle s'appelle guertrude et au dire de certains elle ressemble à un oignon... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlackKinou
Haute prêtrise
Haute prêtrise
avatar

Nombre de messages : 2642
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 12 Déc - 14:18

Sortilège mortel
Associated Press

Une Chypriote de 69 ans, Hayriye Rezvanoglou, a été condamnée à 20 jours de prison pour avoir tenté d'escroquer un homme à qui elle avait demandé de l'argent en promettant de lever un «sortilège mortel».
Le tribunal de Nicosie a estimé que cette femme, qui se présente elle-même comme une sorcière, avait «clairement et effrontément» exploité «l'état émotionnel et psychologique vulnérable» de Thanos Savvides, et obtenu 500 livres chypriotes (854 euros) pour lever un sort que ses ennemis lui auraient jeté.
Selon le tribunal, Thanos Savvides, 34 ans, a rencontré Hayriye Rezvanoglou l'an dernier dans une rue de Nicosie. Elle lui a demandé quelques biscuits qu'il avait. En échange, elle lui a proposé de lui dire son avenir s'il lui amenait de l'argent, ainsi qu'une assiette, une cuillère, un oeuf, des sous-vêtements et un flacon d'urine.
Lors de leur dernière rencontre, elle lui aurait assuré qu'il allait mourir dans son sommeil s'il ne lui versait pas 5000 livres chypriotes supplémentaires en échange d'une protection magique. Le tribunal a aussi ordonné à Hayriye Rezvanoglou de rendre l'argent qu'elle avait escroqué à Thanos Savvides.

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlackKinou
Haute prêtrise
Haute prêtrise
avatar

Nombre de messages : 2642
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mar 18 Déc - 14:29

Un Ecossais reste enfermé quatre jours dans des toilettes publiques

Un homme a passé quatre jours dans des toilettes publiques en Ecosse par des températures négatives, après la fermeture intempestive de la porte et la chute de sa poignée, a indiqué lundi la presse britannique.
David Leggat, un professeur à la retraite de 55 ans, n'a dû son salut qu'au passage de la femme de ménage, qui gardait ses balais dans les toilettes et a appelé les secours.

"J'ai suivi un cours de survie", a raconté le captif malgré lui. "Je savais qu'il fallait que je garde mes pieds au chaud. J'ai donc fait couler une bassine d'eau chaude et j'y ai mis mes pieds pour me tenir chaud", a-t-il ajouté au journal local Aberdeen Evening Express. "Je n'avais rien à manger, je buvais l'eau du robinet", a-t-il poursuivi, lançant dans un rire: "au moins, j'avais des toilettes à ma disposition". (belga)

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupi
Grande prêtrise
Grande prêtrise
avatar

Nombre de messages : 1923
Age : 38
Localisation : Dans sa tanière
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mar 18 Déc - 15:00

Pareil, je suis resté enfermé 3 jours dans un chteau avec des fous habilé à la mode du XiX.

J'avais suivi un cours de survie : j'avais des M&Ns!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benjamin-dupiech.com
PKU
Révélation
Révélation
avatar

Nombre de messages : 5571
Age : 47
Localisation : Abbaye de Saint Piry
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mar 18 Déc - 15:23

"Fou" est un faible mot !

Mr. Green

_________________
De l'âme des peuples, ils firent leur terrestre demeure et de la prière ce dernier lien les unissant aux mortels. Ainsi commença le règne des sept Panthéons, le temps des dieux d'Orbalia (Iclade 13.3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.orbalia.com
Nat
Grande prêtrise
Grande prêtrise
avatar

Nombre de messages : 1589
Age : 46
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mar 18 Déc - 16:15

BA alors, racontez !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlackKinou
Haute prêtrise
Haute prêtrise
avatar

Nombre de messages : 2642
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mar 18 Déc - 16:19

"Fous" ?
N'importe quoi.

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PKU
Révélation
Révélation
avatar

Nombre de messages : 5571
Age : 47
Localisation : Abbaye de Saint Piry
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mar 18 Déc - 16:31

Arf, on peut pas trop en parler car une seconde session est en préparation. On peut juste dire que ce fut un GN haut en couleur et de grande qualité.

En ce qui me concerne, j'ai pu valser avec ma bien aimée et rien que cela, ça n'a pas de prix ! Mr. Green

N'hésitez pas à vous inscrire à la seconde session (s'il reste encore des places!).

En résumé : un grand bravo à Benj' et à toute l'équipe de ce GN !

_________________
De l'âme des peuples, ils firent leur terrestre demeure et de la prière ce dernier lien les unissant aux mortels. Ainsi commença le règne des sept Panthéons, le temps des dieux d'Orbalia (Iclade 13.3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.orbalia.com
Caro
Prêtrise
Prêtrise
avatar

Nombre de messages : 982
Age : 38
Localisation : Abbaye de St Piry
Date d'inscription : 22/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 19 Déc - 10:49

Oui, un vrai plaisir!
Ca fait du bien un peu de poésie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.orbalia.com
Loupi
Grande prêtrise
Grande prêtrise
avatar

Nombre de messages : 1923
Age : 38
Localisation : Dans sa tanière
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 19 Déc - 14:51

Et de l'amour! I love you I love you I love you I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benjamin-dupiech.com
PKU
Révélation
Révélation
avatar

Nombre de messages : 5571
Age : 47
Localisation : Abbaye de Saint Piry
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 19 Déc - 20:24

Notre ami loupi est-il satisfait de ce petit WE à Kayseberg ? Prêt pour la deuxième session ?

cat

_________________
De l'âme des peuples, ils firent leur terrestre demeure et de la prière ce dernier lien les unissant aux mortels. Ainsi commença le règne des sept Panthéons, le temps des dieux d'Orbalia (Iclade 13.3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.orbalia.com
Nat
Grande prêtrise
Grande prêtrise
avatar

Nombre de messages : 1589
Age : 46
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Jeu 20 Déc - 10:46

Chouette l'avatar de PKU ! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PKU
Révélation
Révélation
avatar

Nombre de messages : 5571
Age : 47
Localisation : Abbaye de Saint Piry
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Jeu 20 Déc - 12:46

C'est l'image que j'utilise de façon générale sur d'autres forums. C'est vrai que c'est un peu mon avatar fétiche.

_________________
De l'âme des peuples, ils firent leur terrestre demeure et de la prière ce dernier lien les unissant aux mortels. Ainsi commença le règne des sept Panthéons, le temps des dieux d'Orbalia (Iclade 13.3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.orbalia.com
Loupi
Grande prêtrise
Grande prêtrise
avatar

Nombre de messages : 1923
Age : 38
Localisation : Dans sa tanière
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Jeu 20 Déc - 12:58

Si vous, amis avez été satisfait alors je le suis.
On travaille depuis Lundi (lendemain du Gn) sur la 2nd session.
Le casting est presque bouclé et nous sommes en train de modifier les fiches par rapport aux remarques des joueurs.

Bref nous n'avons pas pris le temps de souffler.

D'un autre côté nous avons monté ce jeu en trois mois (on a commencé le lendemain de la fin de la Faille où j'étais scénariste...).

On prend volontier tout commentaires (même négatif pour améliorer la seconde session).


Bonnes fête (je pars demain soir en congès... sans forum, mais avec les 600 pages des fiches de personnages et du scénario à relire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benjamin-dupiech.com
PKU
Révélation
Révélation
avatar

Nombre de messages : 5571
Age : 47
Localisation : Abbaye de Saint Piry
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 26 Déc - 11:42

MADRID (Reuters) - Le Père Noël a du souci à se faire en Espagne, où une agence de publicité a entrepris de le ridiculiser pour réhabiliter les traditionnels rois mages Melchior, Gaspard et Balthazar.

Une campagne d'affichage dans les rues de Madrid le montre ainsi criblé de balles dans une allée et l'accuse d'être un objet publicitaire et de se comporter de manière cruelle envers les elfes.

Un clip vidéo a également été tourné où l'on voit les rois mages s'en prendre à lui sur un air de rap, raillant son embonpoint et son costume rouge et blanc aux couleurs de Coca Cola. "Ho, ho, ho ? Tu es un clown", chante l'un des rois tout en passant son doigt sur sa gorge tel un couteau.

Le site internet sur lequel a été publié la vidéo (www.yosoydelosreyesmagos.com) fournit même un numéro de téléphone d'assistance aux elfes maltraités.

Les petits Espagnols reçoivent traditionnellement leurs cadeaux de Noël le 6 janvier lorsque de grandes parades organisées à travers le pays commémorent l'arrivée des rois mages auprès de l'enfant Jésus.

Mais depuis quelques années, le Père Noël, aidé par le cinéma américain et la publicité, s'est imposé comme un concurrent de plus en plus sérieux.

_________________
De l'âme des peuples, ils firent leur terrestre demeure et de la prière ce dernier lien les unissant aux mortels. Ainsi commença le règne des sept Panthéons, le temps des dieux d'Orbalia (Iclade 13.3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.orbalia.com
BlackKinou
Haute prêtrise
Haute prêtrise
avatar

Nombre de messages : 2642
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Lun 7 Jan - 13:45

Les Ovnis ne seront plus étudiés en Belgique...

La Société Belge d'Etudes des Phénomènes Spatiaux (SOBEPS) a définitivement mis la clé sous le paillasson le 31 décembre dernier. Par manque de moyens, mais aussi par manque d'observations d'engins non-identifiés depuis 15 ans dans le ciel belge.

L'asbl avait été fondée en 1971 avec pour ambition de recueillir des informations sur les phénomènes spatiaux et de les analyser scientifiquement. Elle avait pris de l'ampleur en 1990 quand elle avait été chargée de recueillir les témoignages de personnes ayant vu un engin volant non identifié dans le ciel belge à plusieurs reprises dans les années 1989 et 1990 et jusqu'au printemps 1991.

La SOBEPS a recueilli les témoignages de quelque 5.000 personnes et publié deux rapports en 1991 et 1994 reprenant l'essentiel des observations recueillies. Mais depuis il n'y eut plus que quelques observations d'engins non identifiés dans le ciel belge. Les membres de l'asbl s'en sont allés et les moyens financiers manquent. Les comptes de l'asbl ont dès lors été liquidés le 31 décembre 2007.

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nat
Grande prêtrise
Grande prêtrise
avatar

Nombre de messages : 1589
Age : 46
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Lun 7 Jan - 16:46

Normal que les OVNIs ne survolent plus la Belgique ! Ils ne savaient pas comment entrer en contact avec eux.... En Flamant ou en Wallons.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PKU
Révélation
Révélation
avatar

Nombre de messages : 5571
Age : 47
Localisation : Abbaye de Saint Piry
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Lun 7 Jan - 20:16

Arf... Tout se perd... Y compris les faux témoignages...

_________________
De l'âme des peuples, ils firent leur terrestre demeure et de la prière ce dernier lien les unissant aux mortels. Ainsi commença le règne des sept Panthéons, le temps des dieux d'Orbalia (Iclade 13.3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.orbalia.com
BlackKinou
Haute prêtrise
Haute prêtrise
avatar

Nombre de messages : 2642
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mar 8 Jan - 13:06

Il colle sa main au lit pour ne pas aller à l'école

Un enfant mexicain de 10 ans qui ne voulait pas retourner à l'école lundi, jour de la rentrée des classes, a utilisé une colle industrielle pour se coller une main à l'armature de son lit.
"Je ne savais pas comment éviter (de retourner à l'école). Je me suis dit que si j'étais collé au lit, ils ne pourraient pas m'obliger à aller à l'école (...) Je ne voulais pas y aller, c'était trop bien les vacances", a déclaré l'enfant, nommé Diego.

Après des tentatives infructueuses de la mère de Diego, les services médicaux d'urgence et de la Protection civile sont parvenus à séparer la main droite du mineur de la tête de lit métallique avec un spray qui a permis de dissoudre le produit chimique, sans blesser l'enfant. Après l'intervention, Diego a pu regarder un moment des dessins animés avant de devoir se rendre à l'école, où il est arrivé avec quelques heures de retard. (afp/7sur7)

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlackKinou
Haute prêtrise
Haute prêtrise
avatar

Nombre de messages : 2642
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mar 15 Jan - 15:07

Un extrait spécial Loupi :
New study suggests Columbus brought syphilis to Europe from New World
Did Columbus and his men introduce the syphilis pathogen into Renaissance Europe after contracting it during their voyage to the New World? Or does syphilis have a much longer history in the Old World? The most comprehensive comparative genetic analysis conducted on the family of bacteria (the treponemes) that cause syphilis and related diseases such as yaws, published Tuesday, January 15 in PLoS Neglected Tropical Diseases, supports the so-called “Columbian theory” of syphilis’s origins.


Et une brève :
Il se blesse en tentant de s'évader et poursuit la prison
Un prisonnier de 22 ans détenu dans un établissement au Colorado qui s'était grièvement blessé en tentant de s'évader il y a un an a porté plainte contre la prison pour négligence et mauvais traitements, a-t-on appris lundi de source judiciaire.
Le 10 janvier 2007, au cours d'une tentative d'évasion de la prison du comté de Pueblo (Colorado, ouest), Scott Gomez a fait une chute de plus de 12 mètres de haut alors qu'il descendait un mur en rappel à l'aide de draps noués. Grièvement blessé, il a passé plus d'un mois à l'hôpital. Un an plus tard, il a déposé plainte devant le tribunal fédéral de Denver, réclamant des dommages et intérêts aux autorités pénitentiaires et aux gardiens pour ses blessures.
Dans la plainte, Scott Gomez explique qu'il était régulièrement battu et harcelé en prison, par des gardiens et par certains co-détenus, et qu'il avait été poussé à l'évasion parce qu'il "craignait pour sa sécurité et pour sa vie" en prison. De plus, il était détenu précisément pour une tentative d'évasion, et il s'était déjà blessé dans une autre tentative en novembre 2006. Or, il a pu ouvrir la porte de sa cellule et accéder à un conduit d'aération par le plafond d'une douche sans être repéré.
Une telle négligence s'apparente à "une invitation ouverte à l'évasion", un comportement d'autant plus irresponsable que les autorités "auraient dû savoir que si le plaignant essayait de s'échapper de la prison, il était probable qu'il soit blessé", fait valoir la plainte. Le shérif du comté, Kirk Taylor, a estimé que la plainte n'était pas sérieuse. "C'est lui le criminel ici, pas le shérif. C'est lui qui a commis le délit", a-t-il déclaré au San Francisco Chronicle.
En revanche, les autorités pénitentiaires ont demandé à Scott Gomez, aujourd'hui incarcéré dans un quartier de haute sécurité d'une prison d'Etat, de rembourser plus de 60.000 dollars de frais médicaux engagés pour le soigner. (belga)

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupi
Grande prêtrise
Grande prêtrise
avatar

Nombre de messages : 1923
Age : 38
Localisation : Dans sa tanière
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mar 15 Jan - 15:40

Promis, je ne connais pas ce Christophe Colomb! Ni aucun de ces hommes...
Après avec les indiens, il faut bien faire attention à ne pas vexer les hommes médecine...

Pareil pour la prison.

Un chat retombe toujours sur ses pattes... (enfin 12 étages, c'est énorme qu'il ai survécu).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benjamin-dupiech.com
BlackKinou
Haute prêtrise
Haute prêtrise
avatar

Nombre de messages : 2642
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mar 29 Jan - 16:13

Le Palais de justice de Bruges sans papier toilette
Les juges, procureurs, greffiers et autres membres du personnel du palais de justice de Bruges doivent apporter leur propre papier toilette au travail depuis mardi, le fournisseur ayant cessé d'en livrer pour protester contre des arriérés de paiement.
Ces derniers jours, des avertissements ont été adressés au personnel du palais de justice brugeois. Le stock de papier toilette est presque épuisé et à la porte d'une toilette au moins, une affichette met en garde sans équivoque: "Il n'y a plus de papier".
Le fournisseur de produits de nettoyage a livré mardi un stock d'urgence d'une vingtaine de rouleaux mais, comme le fournisseur de papier toilette, il n'est plus payé depuis des mois et ses arriérés s'élèvent à plusieurs milliers d'euros.
Les factures doivent être acquittées par le Service public fédéral (SPF) Justice, à Bruxelles. Le fournisseur de papier toilette approvisionne également le palais de justice de Courtrai.


"Cherche tueur à gages pour liquider la femme de mon amant"
Une Américaine a été arrêtée au cours de la semaine pour avoir cherché via internet à engager un tueur à gages pour assassiner la femme légitime de son amant, a-t-on appris dimanche de source judiciaire.
Anne Marie Linscott, 48 ans, originaire de Grand Rapids, dans le Michigan (nord), a proposé sur le site craigslist.org dans la rubrique "pige" de tuer Carol, une femme de 56 ans vivant en Californie. Deux femmes et un homme ont répondu à l'annonce croyant à une proposition littéraire. Mais au cours d'échanges de courriels, Anne Marie a dévoilé le but exact de son offre: 5.000 dollars en échange de "l'éradication" d'une femme dont elle fournissait le nom, l'âge, l'adresse et la profession.
Selon les enquêteurs du FBI, le mari de celle-ci entretenait depuis 2004 ou 2005 via internet une "relation profonde et intime" avec Anne Marie Linscott. Les deux amants s'étaient rencontrés à deux occasions au moins en 2005 et 2007. (afp/7sur7)

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlackKinou
Haute prêtrise
Haute prêtrise
avatar

Nombre de messages : 2642
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mar 29 Jan - 16:24

Le policier se déguisait en femme pour jouer la dame de compagnie
Agence France-Presse

Un brigadier de police de Strasbourg, en France, qui se faisait passer pour une femme auprès d'un octogénaire a été placé en détention préventive et une enquête judiciaire a été ouverte.

Selon les Dernières nouvelles d'Alsace, qui révèle l'affaire dans son édition de dimanche, les faits remontent à 2005, lorsqu'un Strasbourgeois à la recherche d'une dame de compagnie passe une annonce dans la presse locale. L'homme âgé de 81 ans et veuf souhaitait converser avec une femme pour combler ses journées.
Selon le quotidien, l'octogénaire reçoit alors une réponse d'une certaine Dominique affirmant être également veuve et rechercher un peu compagnie. Tous deux se voient alors régulièrement, mais le temps passe et intrigué par le comportement de sa dame de compagnie, il décide de faire appel à un détective pour une enquête.
Les surveillances finissent par révéler que Dominique est un homme qui se déguise avant chaque rencontre.La victime dépose alors plainte au commissariat qui saisit le parquet de Strasbourg.
Interpellé jeudi, le policier âgé de 37 ans a été placé en garde à vue et déféré samedi soir au parquet qui a ouvert une information judiciaire pour «abus de faiblesse», a indiqué la source judiciaire. Les enquêteurs devront déterminer si l'auteur des faits a abusé des faiblesses du vieil homme. Le policier fait en outre l'objet de mesures disciplinaires et a été suspendu de ses fonctions.


Une Indonésienne aurait le pouvoir de rallonger les pénis




Haji Baban, petit-fils de Mak Erot, présente des modèles de pénis à Caringin, au sud de Java.
Sébastien Blanc/ Agence France-Presse

Dans la maison de Mak Erot, connue de tous les Indonésiens pour son pouvoir surnaturel à rallonger les sexes, trois pénis en bois sont posés sur un tapis de prière, laissant au visiteur le choix de la taille qu'il souhaite obtenir. Mak Erot est-elle nonagénaire, centenaire ou... décédée? Cette druidesse javanaise est vraisemblablement morte depuis plusieurs années mais sa légende est telle, dans un archipel tant imprégné de magie noire, que beaucoup jurent qu'elle est encore en vie.
Il faut dire que la chiqueuse de bétel, au visage ridé mangé par une tache brune et surmonté d'un bonnet tricoté, a suscité tellement de disciples et de plagiaires en Indonésie que l'on s'y perd. Il suffit d'ouvrir un journal populaire pour y trouver des petites annonces de tel ou tel sorcier affirmant avoir été formé par Mak Erot. Jakarta compte même une «clinique» Mak Erot qui ferait certainement bondir les véritables descendants d'Hippocrate.
Son berceau se trouve dans le sud-ouest de Java, une région agraire de culture soundanaise où l'islam n'a pas effacé les croyances mystiques. Pour se rendre au village de Caringin, celui de Mak Erot, il faut quitter une route en lacets longeant le rivage de l'océan Indien pour emprunter un chemin pierreux. Après deux kilomètres de cahots sur une motocyclette, le visiteur est conduit jusqu'à une maison blanche.
Bien entendu la guérisseuse est absente. «Mak Erot est partie ouvrir un cabinet à Medan (nord de Sumatra)», affirme un jeune homme coiffé d'une calotte musulmane traditionnelle. «Elle se porte toujours bien. Elle arrive encore à marcher». Il se présente comme son petit-fils et assure détenir les facultés ésotériques de sa grand-mère, célèbre pour sa pharmacopée de plantes rares.
«Des gens du monde entier viennent ici, des pays arabes, de Chine, de Singapour, de Corée, de Malaisie, de Taïwan», explique Haji Baban. «Ils veulent des remèdes contre l'impuissance ou l'éjaculation précoce, ils demandent à avoir un sexe plus long ou un gland plus gros». Selon le journal Kompas, Mak Erot a transmis sa «science» à ses cinq enfants et ses seize petits-enfants. Il n'y aurait donc que 21 véritables héritiers maîtres en élongation pénienne.
La consultation avec Haji Baban tient un peu de la messe noire. Assis en tailleur dans la pénombre, le patient est appelé à détailler ses souhaits, face à des bâtons de bois de différents diamètres taillés en forme de verge. Puis vient le moment du diagnostic, dans un silence recueilli. Le client ce jour-là est doté d'un phallus «assez moyen, moins grand que celui des Allemands». Proposition lui est faite de le rallonger de six centimètres.
Pour cela il devra manger et boire des choses introuvables au supermarché, et cela pendant dix jours. La première prise est immédiate et se compose de trois baies extrêmement amères, à avaler écorce comprise, et d'une décoction marron foncée. Un assistant apporte ensuite un tube de bambou, contenant du riz gluant au lait de coco: le riz ainsi moulé en cylindre éloquent doit être avalé jusqu'au bout sous peine de terrible malheur génital.
Le candidat au long pénis promet enfin de s'appliquer une huile végétale spéciale avant de se coucher, selon des gestes bien définis, et de veiller à ne pas consommer de bananes vertes ni de citronnelle. Coût affiché du traitement quotidien: de 700 000 à un million de roupies (70 à 100 dollars), selon les options choisies. Cela représente une fortune en Indonésie mais beaucoup sont prêts à payer si l'on constate les imposantes demeures en construction autour de Caringin. «Elles appartiennent à Mak Erot», confie un conducteur de moto-taxi.

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlackKinou
Haute prêtrise
Haute prêtrise
avatar

Nombre de messages : 2642
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mar 5 Fév - 12:57

Pour les Britanniques Sherlock Holmes est réel, mais pas Churchill

Une majorité de Britanniques sont convaincus que Sherlock Holmes a réellement existé mais 23% d'entre eux pensent que Winston Churchill était un personnage de fiction, révèle une enquête publiée lundi.
Winston Churchill, Premier ministre de 1940 à 1945 puis de 1951 à 1955, est considéré comme un personnage fictif par 23% des répondants, tout comme Cléopâtre (4%), Gandhi (3%) ou l'écrivain Charles Dickens (3%), précise l'enquête réalisée pour le compte de la chaîne UKTV Gold. Parmi les 3.000 personnes interrogées pour ce sondage, 47% sont persuadées que Richard Ier, dit Coeur de Lion, n'a jamais été roi d'Angleterre mais n'a vécu que dans les livres, alors qu'il a régné de 1189 à 1199. En revanche, 58% des personnes sondées croient que Sherlock Holmes, personnage créé par Arthur Conan Doyle en 1887, a réellement existé. (afp/7sur7)

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loupi
Grande prêtrise
Grande prêtrise
avatar

Nombre de messages : 1923
Age : 38
Localisation : Dans sa tanière
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mar 5 Fév - 15:17

Bien sûr, d'ailleurs j'ai croisé Moriarty dans la rue il y a 5 minutes.

Il va bien et vous remercie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benjamin-dupiech.com
BlackKinou
Haute prêtrise
Haute prêtrise
avatar

Nombre de messages : 2642
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mar 12 Fév - 12:55

Extra-terrestres: votre silence est assourdissant

(Agence Science-Presse) – Avons-nous regardé au mauvais endroit, au mauvais moment, de la mauvaise façon? Les chercheurs d’extra-terrestres ne savent plus à quelle étoile se vouer.
Après 50 ans, toujours rien. Pas le plus petit signal amical en provenance de nos hypothétiques voisins galactiques. Et les chercheurs, qui se rencontrent cette semaine pour leur congrès annuel, se sentent en manque de créativité.
Le congrès, qui a lieu à l’Université d’État de l’Arizona à Tempe, est appelé, de manière assez appropriée, « Le son du silence » (Sound of Silence).
Cinquante ans, cela nous renvoie à l’époque où deux chercheurs ont, pour la première fois, utilisé délibérément leur radio-télescope pour tenter de capter quelque chose. Philip Morrison et Giuseppe Cocconi, de l’Université Cornell à Ithaca (dans l’État de New York) ont en effet réalisé que la technologie utilisée jusque-là pour capter le bruit de fond cosmique et autres émanations naturelles des étoiles et des nuages de gaz interstellaires pouvait tout aussi bien capter des émissions artificielles. Par exemple, un message ciblé, délibérément envoyé vers nous par une civilisation avancée.
Depuis ce temps, il y a toujours eu un ou des groupes pour tendre l’oreille —à l’origine, c’était vers une seule étoile bien ciblée; aujourd’hui, progrès de la technologie aidant, on peut écouter de nombreuses étoiles à la fois sur une multiplicité de fréquences en même temps. Avec des montagnes de données à analyser: c'est le coeur du projet SETI (Search for Extra-terrestrial Intelligence).
Mais rien ne fait osciller les capteurs. Aucune séquence de nombres premiers comme dans le film Contact. Pas de premier chapitre de l’Encyclopaedia Galactica. Même pas de transmission involontaire, comme un épisode de Perdus dans l’espace qui se serait perdu dans l’espace.
Et s’il était temps de transmettre nous-mêmes? « La grosse erreur de SETI a été de compter sur les E.T. pour faire tout le travail », résume dans le New Scientist Richard Gott, astrophysicien à l’Université Princeton (New Jersey). Peut-être qu’ils ont la même attitude que nous : « nous sommes tous là à écouter, mais personne ne parle ». L’idée a d’ores et déjà généré des débats dans la communauté, certains allant jusqu’à considérer « imprudents » les astrophysiciens qui expédient des messages à l’intention des E.T., peut-être hostiles qui sait...
Mais ce débat n’est rien à côté de celui qui a perturbé le congrès de cette année. Est-il possible que cela fasse 50 ans que les chercheurs écoutent au mauvais endroit? Notre façon de définir ce que serait un message E.T. (pulsations, sur une bande étroite, etc.) est, après tout, très limitative. « Nous faisons beaucoup de suppositions sur la base d’une société humaine, contemporaine, et occidentale », admet Paul Davies, de l’Université de l’Arizona, qui suggère, lui aussi, d’être plus créatif dans « notre » approche. Plus radical encore, Paul Shuch, de l’Institut SETI, demande tout haut si des signaux E.T. ne seraient pas déjà là, mais confondus dans ce que nous captons du reste du cosmos.
Cela voudrait dire qu’il faudrait éliminer tout ce qui ne peut être expliqué par le bruit de fond cosmique ou par des sources astrophysiques connues (pulsars, quasars, etc.). Mais ce serait un travail de titan, l’équivalent de chercher un trésor dans le Sahara en commençant à une extrémité du désert, avec une pelle. « Je ne vais pas perdre du temps à penser à des stratégies pour détecter quelque chose que, par définition, je ne peux concevoir », réplique Jill Tarter, une des chefs de file de SETI.
Combien de décennies encore, dans ce cas? L’an dernier, la première des 42 antennes du futur observatoire entièrement dédié à SETI, le Allen Telescope Array, est entrée en fonction. Les progrès de l’informatique accéléreront également le traitement des données. D’aucuns estiment que d’ici 2028, un million d’étoiles devraient avoir été scrutées. Une nouvelle échéance...

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PKU
Révélation
Révélation
avatar

Nombre de messages : 5571
Age : 47
Localisation : Abbaye de Saint Piry
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 13 Fév - 11:38

Le grand silence...

Perso, j'opterai plutôt par écouter plutôt qu'émettre...

Enfin, moi, j'dis ça...

_________________
De l'âme des peuples, ils firent leur terrestre demeure et de la prière ce dernier lien les unissant aux mortels. Ainsi commença le règne des sept Panthéons, le temps des dieux d'Orbalia (Iclade 13.3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.orbalia.com
Nat
Grande prêtrise
Grande prêtrise
avatar

Nombre de messages : 1589
Age : 46
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 13 Fév - 16:00

C'est vrai....
Ca reviendrait à agiter un bout de bidoche crue (et bien odorant), de nuit juste armé d'une sagaïe (ortho ?) et sans 4X4 au fond fond d'une réserve de lions histoire de voir quelle bestiole affâmée va sentir le truc en premier et te bouffer la tête en dessert.

Ou nager en string le jour de tes ragnagnas au milieu de requins Ch'sais pas si vous y avez déjà pensé mais..................... j'ai pas envie de tester. Shocked

Y'a des moments dans la vie ou il faut rester humble et................ discret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre
Invité



MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 13 Fév - 16:09

Je suis favorable à la constitution d'une armée de clones ainsi qu'à la construction d'une armada spatiale, au cas où !

Mouais... Peut être faut il chercher à règler nos soucis de terriens, avant de chercher ailleur d'autres sources de conflit...

Parfois je me dis que ce qui serait, dans un premier temps, le meilleur facteur et vecteur de paix pour l'humanité, se serai de capter un signal E.T. pas trop trop loin, et de les coloniser... en harmonie...
Revenir en haut Aller en bas
Nat
Grande prêtrise
Grande prêtrise
avatar

Nombre de messages : 1589
Age : 46
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 13 Fév - 16:18

Pu'ain ! Mais vous n'avez jamais vu Alien ? Predator ? Alien vs Predator ? Dr Who ? Independance day ? (je ne vous fait pas la liste des films de genre).... Chacun chez soi !

ON A PAS ENVIE DE SAVOIR ! Les machins suffisament avancés pour traverser la galaxie et nous dire bonjour, vont nous regarder, pouffer de rire et appuyer sur un joli bouton et





pouf.






Voire "ploc" peut-être. Et t'aura peut-être un kéké à l'aut'boût de l'univers qui se dira à ce moment là "tiens, je sens un grand trouble dans la force"... Mais il pensera sur le coup qu'il n'aurait pas du reprendre 5 fois de schmourzs à la xantos à la cantine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre
Invité



MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 13 Fév - 18:58

Bha si, mais c'est nous les plus beau, les plus fort, les plus méchants !!!

Dans tous ces films (d'ailleurs) on gagne !

Alors pas de panique et : A l'attaque ! En route vers l'infinie !

Moi je dis : NOUS SOMMES SEULS !

Tout seul tout seul tout seul ! dans notre genre...

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Ursus Wildën
Prêtrise
Prêtrise
avatar

Nombre de messages : 1070
Age : 47
Localisation : Retrouvez moi dans la ruelle la plus sombre de DATIS, sombre comme les mines de KESTER
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 13 Fév - 19:50

Mélyanne de Kërn a écrit:
C'est vrai....
Ca reviendrait à agiter un bout de bidoche crue (et bien odorant), de nuit juste armé d'une sagaïe (ortho ?) et sans 4X4 au fond fond d'une réserve de lions histoire de voir quelle bestiole affâmée va sentir le truc en premier et te bouffer la tête en dessert.

Ou nager en string le jour de tes ragnagnas au milieu de requins Ch'sais pas si vous y avez déjà pensé mais..................... j'ai pas envie de tester. Shocked

Y'a des moments dans la vie ou il faut rester humble et................ discret.

dit moi melyanne ça fait combien de temps que tu te balades chez orbalia??? et dans le cas ou ça ferais super longtemps est ce que c'est ce monde qui t'a rendu completement .... parce que je n'avais entendu pareil ramassi de mots... ou peut etre est ce moi qui suis trop sage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlackKinou
Haute prêtrise
Haute prêtrise
avatar

Nombre de messages : 2642
Date d'inscription : 21/10/2004

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Mer 13 Fév - 23:13

De mon côté, je trouve ces métaphores tout à fait parlantes
Pour faire le rabat-joie, je dirai qu'on émet sans doute déjà assez dans tous les ens sans avoir besoin de viser pour se faire éventuellement repérer par des voisins ; mais bon, le temps qu'ils arrivent, hein...

Et puis, y'a pas que Mars Attac, y'a aussi la Guerre des mondes et ET ou Transformers : y'en a aussi des gentils !


Je constate toutefois une chosesur le long terme : sur des sujets intellectuels comme la réalité de Sherlock H., personne... Mais les ET, ça, à tous les coups ça marche !

_________________
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dame Nature
Novice
Novice
avatar

Nombre de messages : 407
Age : 45
Localisation : Tout au fond de sa galerie
Date d'inscription : 15/01/2007

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Jeu 14 Fév - 2:21

Que veux-tu, c'est plus intéressant de parler d'une présence hypothétique d'éventuels voisins dans l'univers que des connaissances des personnages historiques ou fictifs sur Terre.

Moi je dis que tout comme dans Star Trek, les vulcains sont là et attendent qu'on soit un peu plus évolués technologiquement avant de faire The First Contact.

_________________
Ne jamais sous-estimer le pouvoir de la taupe

Eleveuse de Madeleines de 1ère Catégorie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nat
Grande prêtrise
Grande prêtrise
avatar

Nombre de messages : 1589
Age : 46
Localisation : Derrière toi
Date d'inscription : 13/06/2007

MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   Jeu 14 Fév - 10:42

BlackKinou a écrit:
De mon côté, je trouve ces métaphores tout à fait parlantes
Aaaaaaaaaah voilà quelqu'un qui comprend un tant soit peu le fond de ma pensée, certe souvent obscure pour les non initiés !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour des brèves qui tuent...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour des brèves qui tuent...
Revenir en haut 
Page 3 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le retour en grâce de la châtaigne
» Shadow Le retour !
» Retour ... de face-the-clinik
» Bon retour Frely!!!
» Bon retour Cidalia!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LES FORUMS D'ORBALIA :: Orbalia :: Forum GN délire-
Sauter vers: